L'huile de CBD et l'autisme
le cbd

L’huile de CBD et l’autisme

Chaque personne possède un système endocannabinoïde qui contribue à la régulation de nos fonctions corporelles. Ce système reçoit des signaux des cannabinoïdes qui entrent dans le corps, le CBD étant l’un d’entre eux. Dès que le CBD pénètre dans la circulation sanguine d’une personne, le cerveau et le système nerveux réagissent presque immédiatement. Le système endocannabinoïde fonctionne main dans la main, mais à l’opposé des neurotransmetteurs, en ce sens qu’il affecte également la façon dont les neurones reçoivent les signaux, mais d’une manière différente. Les endocannabinoïdes se déplacent jusqu’aux neurones du corps et se fixent sur les récepteurs cannabinoïdes correspondants dudit neurone, ce qui entraîne l’envoi d’un « message ». Une fois que ces cannabinoïdes sont là, ils modifient l’effet du neurone une fois activé, en changeant son fonctionnement et la manière dont les signaux sont envoyés et reçus. Par rapport aux neurotransmetteurs qui ne font qu’envoyer des instructions, les endocannabinoïdes changent la manière dont ces instructions sont perçues et exécutées.

Cela signifie que les endocannabinoïdes jouent un rôle important dans la régulation de fonctions telles que la faim, l’anxiété, la réception de la douleur, entre autres. Pour certaines maladies qui affectent le corps, comme l’épilepsie, l’huile de CBD peut même aider à la suppression des crises. Pour les personnes atteintes d’autisme, les médicaments à base de cannabinoïdes peuvent aider le cerveau à fonctionner de manière plus appropriée, d’autant plus qu’il est bien connu que les autistes ont des problèmes de capacité d’attention et de concentration, et l’huile de CBD peut donc les aider à évoluer vers un spectre de fonctionnement plus normal.

Cependant, en ce qui concerne l’autisme en particulier, nous devrions examiner comment le CBD affecte l’autisme, si oui ou non il peut avoir un impact positif, et si les avantages du CBD l’emportent sur les risques qu’il comporte. La réponse simple est qu’il n’y a pas actuellement assez d’études pour dire définitivement si le CBD est une bonne solution pour certains des problèmes que l’autisme apporte, bien qu’en vérité, il y ait de nombreuses facettes du problème à considérer quand on parle de l’huile de CBD comme solution à ces problèmes d’autisme.

Bien que des recherches définitives ne soient pas encore disponibles, il serait négligent d’ignorer les possibilités que ce composé de CBD semble offrir, et son potentiel pour aider les personnes atteintes d’autisme ne doit pas être sous-estimé. Le CBD a montré de nombreux résultats prometteurs en tant que traitement de divers troubles, car le CBD a des propriétés bien étudiées telles qu’il est neuroprotecteur, anti-inflammatoire, analgésique et anticonvulsif. Il est également connu pour avoir des propriétés thérapeutiques qui peuvent traiter certains troubles comme la dépression et l’anxiété, et est souvent connu pour être une substance calmante. Il a été démontré qu’il réduit le comportement agressif et le nombre de crises d’épilepsie chez les enfants autistes, et il a même été démontré qu’il améliore la pathologie du langage chez les personnes atteintes d’autisme, l’amélioration se produisant rapidement après l’administration de doses d’huile de CBD.

Bien que ces résultats aient été documentés, il n’y a pas encore eu d’étude approfondie et exhaustive qui puisse prouver définitivement les avantages de l’huile de CBD pour les personnes atteintes d’autisme, mais étant donné que l’autisme est un trouble du développement sans traitement connu à ce jour, ces résultats sont encourageants et constituent une lueur d’espoir pour les personnes atteintes d’autisme ou celles qui s’occupent d’une personne atteinte d’autisme.

En 2015, la Harvard Review, en collaboration avec l’hôpital pour enfants de Boston, a réalisé une étude sur toutes les recherches liées au cannabis menées jusqu’à présent, qui se limitaient généralement à des études sur les animaux, avec peu d’essais et d’études sur les humains. Cependant, un certain nombre d’études sur l’huile de CBD ont déjà été réalisées depuis, bien que ces études soient habituellement des essais cliniques menés sur des adultes plutôt que sur des enfants, mais elles ont montré que l’huile de CBD peut être utilisée comme antipsychotique, antidépresseur et même comme aide au sommeil.

Un neurologue pédiatrique en Israël a commencé à faire des recherches au cours de l’année 2018 avec une soixantaine d’enfants qui étaient sur le spectre de l’autisme, et bien que les résultats n’aient pas encore été entièrement publiés, certains résultats préliminaires sont déjà disponibles pour le public. Les sujets de l’étude ne s’étaient pas montrés réceptifs aux traitements médicamenteux plus conventionnels. Quatre-vingts pour cent de ces participants ont été traités pendant sept mois avec un composé de CBD, ainsi qu’avec un peu de THC inclus dans la solution. Il a été démontré qu’il y avait une diminution générale du comportement problématique dans l’ensemble, cinquante pour cent montrant une augmentation notable des capacités de communication, et environ quarante pour cent signalant une diminution de l’anxiété. Ces études montrent que l’huile de CBD a du potentiel et, bien qu’elle fasse l’objet d’autres études, certains médecins recommandent déjà d’en prendre pour atténuer les divers symptômes de l’autisme.

Bien que l’huile de CBD ait de nombreuses utilisations et qu’il ait été provué à maintes reprises qu’il s’agit d’un produit huatement bénéfique qui peut servir à de nombreuses fins et aider les gens à faire face à divers problèmes, ce n’est pas un produit parfiat et il peut également avoir des effets secondaires, tout comme de nombreuses autres substances utiles. Il existe également des effets secondaires associés à l’utilisation de l’huile de CBD, qui peuvent inclure, mais ne sont pas nécessairement limités à : des changements dans l’appétit d’une personne, des changements dans l’humeur d’une personne, des incidents d’étourdissement ou de somnolence, une bouche sèche, et éventuellement de la diarrhée, des nausées ou parfois des vomissements.

Bien que ces effets secondaires existent, il est important de noter qu’ils ont tendance à se produire à un taux plus faible par rapport à leurs équivalents pharmaceutiques, et en tant que tel, ceux qui sont préoccupés par les effets secondaires possibles peuvent être tranquilles quant aux inconvénients possibles de la prise d’huile de CBD.

En outre, il existe certaines contre-indications en ce qui concerne les huiles de CBD, car il existe des interactions possibles entre l’huile de CBD et d’autres produits pharmaceutiques, tels que les médicaments contre l’épilepsie. Afin de minimiser les dangers, si vous prenez d’autres médicaments que l’huile de CBD, il est conseillé de consulter votre médecin pour vous assurer que vous pouvez prendre de l’huile de CBD en toute sécurité. En effet, bien qu’il ne s’agisse pas d’un médicament psychoactif, il affecte tout de même le corps et peut donc avoir des interactions indésirables avec d’autres médicaments que vous prenez.

Les femmes enceintes doivent également éviter de prendre de l’huile de CBD, car même si elle n’est pas intrinsèquement dangereuse, des études ont montré, et un rapport de l’Académie américaine de pédiatrie a été publié, que la consommation de marijuana augmente la perméabilité de la barrière placentaire, ce qui peut rendre le bébé que porte la femme enceinte vulnérable à certaines substances. Bien que l’on n’ait pas isolé le CBD comme étant le coupable de cet effet, il est toujours possible que ce soit le CBD qui en soit la cause, donc pour rester du côté sûr, les femmes enceintes devraient s’abstenir de prendre de l’huile de CBD.

Si la personne qui prend de l’huile de CBD souffre d’une quelconque maladie, elle doit le faire avec prudence et, de préférence, avec l’avis d’un médecin, car des études ont montré que les personnes souffrant de certaines maladies peuvent réagir négativement à l’huile de CBD, comme dans une étude où l’on a constaté que des enfants souffrant d’épilepsie réfractaire risquaient de voir leurs crises et leur irritabilité aggravées par la consommation d’huile de CBD.

Laisser un commentaire